15 octobre 1914

Le 15 octobre 1914                                                      lettre d’Henri à Claire, sa sœur           

Ma chère Claire,

C’est donc moi qui suis obligé de t’écrire le premier, j’espère que dès réception de cette carte, vite une réponse. Et le petit Henri se porte bien, j’espère ? Envoies moi donc une de ses photos petit format. Je me porte toujours bien ; les balles m’épargnent jusqu’à présent. Serais-je parmi les heureux qui reviennent ? Mecktoub disent les arabes, et je pense comme eux. Vie en ce moment pas trop fatigante, parce qu’inactive, mais que nous réserve l’avenir. Je te charge d’embrasser pour moi la famille Jouve. De grosses caresses à Henri. Et pour toi et Albert des baisers de votre frère.

Henri

i   

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site